Je crée mon premier potager !

trecobat-potager

Déjà quelques mois que vous avez emménagé dans votre nouvelle maison. Les finitions enfin terminées, il est temps, désormais, de vous concentrer sur l’aménagement de votre jardin.

C’est parti ! Armé du parfait nécessaire du petit jardinier, vous avez l’envie de vous y mettre et vous imaginez déjà récolter vos premiers fruits et légumes ! Mais, pas simple, pour un novice ! Voici quelques conseils précieux pour démarrer et éviter quelques erreurs.

Commencer avec une surface modérée

trecobat-planter-potager

Le jardinier en herbe que vous êtes doit commencer « petit » pour éviter de se faire dépasser !

Prévoyez dans un premier temps une surface d’une dizaine de mètres de côté.

Il est conseillé à une personne seule de se limiter à quelques plants de ses légumes préférés… à moins qu’elle dispose d’un congélateur et de beaucoup de temps à consacrer à la préparation de conserves !

Choisir le bon emplacement

L’orientation a bien sûr un rôle crucial à jouer. Pour que le potager bénéficie d’un ensoleillement optimal toute l’année, l’orientation idéale est sud-sud ouest.

Prenez garde à l’exposition de votre potager aux vents, car ce dernier a tendance à dessécher le sol et les cultures.

Vérifiez la richesse du sol et n’hésitez pas au besoin, à épandre des amendements, du compost et des fertilisants riches en fumier et en algue avant de démarrer les premières plantations.

Pensez « praticité » ! Faites en sorte que votre potager soit situé à proximité de votre maison, et, encore mieux, d’un point d’eau !

Attention aux grands et beaux arbres qui pourraient faire de l’ombre aux cultures et assécher le sol autour d’eux.

Envisagez de faciliter l’accès au potager en créant une allée stabilisée qui permettra le passage d’une brouette, le cas échéant.

Démarrer par le plus simple !

Cela va de soi : pour démarrer un premier potager, optez pour des variétés de légumes faciles à cultiver : petits pois, haricots, radis, carottes, betteraves, épinards, mâche ou encore tomates, courgettes, choux…

N’oubliez pas de bien espacer vos plantations de façon à éviter de les piétiner lors des récoltes !

trecobat-planter-potager

Connaître les bonnes associations de cultures et celles à éviter…

  • Sachez que certaines variétés font bon ménage au sein du potager :
  • Associer la tomate et le chou permet d’éloigner la mouche du chou et aide à lutter contre la piéride du chou (une maladie engendrée par la présence d’un parasite appelé papillon de piéride).
  • Les salades protègent les choux et radis des attaques d’altises (ou « puces du jardin »).
  • Les poireaux et carottes peuvent cohabiter. Le premier, grâce à sa forte odeur, repousse la mouche du second. La carotte quant à elle repousse la teigne du poireau.
  • La carotte adoucit la saveur des radis qui, eux, éloignent l’araignée rouge !
  • Les plantes aromatiques, quant à elles, chassent les parasites en tous genres : les fourmis détestent la lavande, tout comme les pucerons qui envahissent généralement les laitues. Thym, romarin, sauge officinale et sarriette ont quant à eux un effet répulsif sur les pucerons et le papillon de la piéride du chou.
  • À l’inverse, certaines espèces sont totalement incompatibles, du fait de leur émission de toxines (qui nuit au développement des autres plantes), de leur réseau de racines important ou de leur volume :
    • concombre et melon
    • aubergine et oignon ou pomme de terre
    • tomate et betterave
    • ail et asperge, chou, haricot ou navet
    • brocoli et fraise
    • carotte et betterave
    • laitue et épinard

La liste est loin d’être exhaustive. Prenez conseil auprès d’un professionnel.

trecobat-planter-potager

Alterner les cultures pour éviter d’appauvrir la terre

Il est vivement recommandé d’alterner les cultures pour favoriser la richesse de la terre de votre potager.

Il est en effet préférable d’éviter de planter chaque année les mêmes plants sur les mêmes parcelles : les toxines produites par ces derniers se diffusent dans le sol, ce qui empêchent la progression des plantes voisines.

Respecter le calendrier des plantations

Semis, repiquage, récolte : à chaque tâche correspond une période spécifique du calendrier. Pour obtenir un beau potager, veillez à respecter le calendrier des plantations dont voici un exemple :

trecobat-calendrier-potager

Vous avez désormais toutes les cartes en mains pour concevoir un beau jardin potager et profiter rapidement des premières récoltes ! Qu’attendez-vous pour vous lancer ?

Réagissez à cet article

Les Constructeurs et Aménageurs

Les constructeurs et aménageurs

Membre de produit bretagne

Membre de produit bretagne