Et si on révisait la réglementation sur la qualité de l’air ?

Qualité de l'air

La mauvaise qualité de l’air intérieur est classée parmi les cinq principaux risques environnementaux sur la santé publique, causant en France près de 20 000 décès par an. Moteur de l’innovation dans son secteur, le Groupe Trecobat est le premier constructeur de maisons individuelles engagé à réduire la pollution intérieure et son impact sur la santé des habitants. Pourtant, il se heurte à une réglementation obsolète qui entrave l’amélioration de la qualité de l’air intérieur.

Le constat alarmant sur la qualité de l’air intérieur

Nous passons plus de 80 % de notre temps dans des espaces clos : domicile, travail, lieux publics. Or, il est prouvé que l’air intérieur est jusqu’à 8 fois plus pollué que l’air extérieur à cause de l’association de la pollution atmosphérique qui entre dans les maisons et des polluants intérieurs comme les particules fines, les pollens, l’humidité, le CO2, les COV1, le radon2, etc. Selon une étude de l’ANSES d’avril 2014, la pollution de l’air intérieur entraînerait le décès de près de 20 000 Français par an. La dégradation de la qualité de l’air intérieur est donc une préoccupation de santé publique de premier plan, trop souvent négligée.

Le Groupe Trecobat s’engage pour réduire la pollution intérieure et son impact sur la santé

Le Groupe Trecobat est le premier constructeur de maisons individuelles à s’investir pour la santé des habitants, via un « pack santé » qui inclut de nombreuses innovations destinées à réduire l’exposition aux particules polluantes et aux ondes électromagnétiques dans la maison. À cet égard, il est pionnier dans  l’installation de la VMI® (Ventilation Mécanique contrôlée par Insufflation), une technologie nouvelle qui améliore de façon considérable la qualité de l’air intérieur. La VMI® filtre et préchauffe l’air extérieur pour insuffler un air neuf sain et confortable à l’intérieur, exempt de particules de pollution atmosphérique et de pollen. Il régule également le taux d’humidité et crée une légère surpression dans la maison qui permet l’évacuation des polluants intérieurs vers l’extérieur.

Trécobat à l'Elysée dans le cadre de son partenariat avec Ventilairsec

Le Groupe Trecobat a noué, dès 2014, un partenariat de développement avec la société Ventilairsec qui a breveté le concept de VMI®. Cette collaboration s’est traduite en octobre 2016 par l’équipement d’une première maison expérimentale Trécobat, la Villa E-ROISE, bâtie en Bretagne dans le cadre du projet national COMEPOS3.

Convaincu par l’efficacité du système lors des premières phases test menées dans la Villa E-ROISE, le Groupe Trecobat a ensuite intégré la VMI® par défaut dans l’offre commerciale de ses maisons à ossature bois (marque  Nature et Bois), soit des dizaines de maisons qui en seront équipées dans les prochains mois.

Le Groupe Trécobat remet en question une réglementation obsolète

Bien qu’efficace et viable, la VMI® voit cependant son développement contraint par une réglementation obsolète mais incontournable. En effet, deux arrêtés (respectivement du 24 Mars 1982 et du 28 Octobre 1983) obligent le Groupe Trecobat à doubler la VMI® par un système d’extraction mécanique inutile mais réglementaire dans les pièces humides, ce qui complexifie et renchérit le système global. Cette solution hybride est un véritable frein au développement d’une solution dont l’efficacité a été démontrée par plusieurs études scientifiques et expérimentales.

Le Groupe Trécobat estime que la santé dans l’habitat doit faire partie intégrante de la future réglementation 2020

Le Groupe Trecobat milite pour une révision de ces arrêtés qui bloquent toute évolution vers la prise en compte des connaissances nouvelles sur la qualité de l’air intérieur et de ses impacts sur la santé de l’habitant. Il s’engage aujourd’hui dans le but que la réglementation soit un moteur de l’innovation plutôt qu’une contrainte.

Le Groupe Trecobat estime que la santé dans l’habitat doit faire partie intégrante de la future réglementation  2020, dans une démarche de santé publique. Selon Alban BOYE, Directeur Général du Groupe Trécobat :

« La qualité de l’air que nous respirons dans nos habitats doit  s’inscrire au centre des exigences réglementaires des systèmes de ventilation et devenir un engagement  national, au même titre que la transition énergétique ».

Les Constructeurs et Aménageurs

Membre de produit bretagne

Membre de produit bretagne