Bien isoler pour chauffer moins

Isolation et performances énergétiques

Bien isoler sa maison permet de moins la chauffer, et donc de réduire ses consommations et ses dépenses énergétiques. Mais quelles sont les bonnes pratiques en matière d’isolation ?

 

L’isolation, gage de qualité et de performance

 Pour répondre aux objectifs d’efficacité énergétique introduits par la RT2012, les constructions neuves sont conçues selon de nouveaux modes constructifs au sein desquels l’isolation occupe un rôle primordial :

 

  • La prise en compte du design et de la structure du bâtiment

 Plus le design de la maison sera compliqué (caractérisé par de nombreux angles), et plus la surface froide totale (en contact direct avec l’extérieur) sera importante, et devra être compensée par une isolation importante.

 

  • Le renforcement de l’isolation aux points « froids »

 Il convient de veiller à ce que l’isolation thermique de votre maison soit renforcée

  • de l’extérieur
  • au niveau de la dalle et des sols
  • sur les murs
  • dans les combles
  • au niveau de la toiture.

Les ouvertures ont également un rôle important à jouer, et on préconisera, bien sûr, la pose de doubles vitrages pour garantir une bonne isolation du bâti.

Cette isolation renforcée, exigée par la RT2012, participe à la maîtrise de la consommation d’énergie (indice CEP Max), mais également au confort :

  • l’été (indice TIC de la RT 2012), en permettant de conserver une température agréable inférieure à la température extérieure
  • l’hiver, en ralentissant la fuite des calories du logement vers l’extérieur.

 

  •  L’utilisation de matériaux de qualité certifiés

Pour être vraiment performante, l’isolation doit être réalisée à l’aide de matériaux de qualité, et posée par des artisans informés des contraintes de chaque matériau.

Parmi les meilleurs isolants ou ceux le plus fréquemment utilisés, citons :

  • le polyuréthane : l’un des meilleurs isolants du marché, dont les performances dans le temps sont garanties.
  • la ouate de cellulose : matériau issu du recyclage du papier, et de plus en plus utilisé. Ses performances thermiques et phoniques sont excellentes.
  • la laine de verre : cette laine minérale obtenue à l’aide de silice et de verre de récupération présente l’avantage d’être résistante au feu et aux rongeurs, mais peut se tasser avec le temps, ce qui peut affaiblir ses performances.
  • la laine de roche : cette laine minérale très légère présente de bonnes performances mais son tassement dans le temps peut également la rendre moins efficace à terme.

Il existe d’autres isolants. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Une étanchéité à l’air maîtrisée

Pour qu’un bâtiment soit bien isolé, il est important de vérifier son niveau d’étanchéité à l’air. Ce dernier confère, en effet, à la construction, une maîtrise parfaite des flux d’air qui circulent au sein des bouches de ventilation et des entrées d’air créées volontairement.

Les flux d’air incontrôlés, source de déperdition de chaleur et donc de gaspillage d’énergie, sont, quant à eux, réduits au maximum pour limiter les pertes de performance.

En fin de chantier, des tests sont réalisés par les constructeurs afin de vérifier le bon niveau d’étanchéité de la maison. Des cabinets extérieurs mènent, quant à eux, des contrôles aléatoires et inopinés, de façon à garantir la fiabilité des résultats.

Les Constructeurs et Aménageurs

Membre de produit bretagne

Membre de produit bretagne