L’amélioration des conditions sur chantier, un enjeu pour Trecobat

RSE - Amélioration des conditions de travail sur les chantiers

Dans le cadre de sa démarche RSE, Trecobat s’engage pour l’amélioration des conditions de travail sur ses chantiers. Pour faciliter l’activité de ses intervenants, diverses actions visant à réduire la pénibilité et les nuisances ont été mises en place ces dernières années.

 

Supprimer les groupes électrogènes

Indispensables pour électrifier les chantiers, les groupes électrogènes sont particulièrement bruyants pour les intervenants et le voisinage. Ils présentent souvent des risques électriques majeurs pour leurs utilisateurs. Sans compter les risques routiers liés au transport d’essence dans leurs véhicules.

Trecobat équipe depuis 2011 près de 95% de ses chantiers, avec des coffrets électriques provisoires, en partenariat avec la société SRE basée à Morlaix (29).  Cet outil de travail est largement plébiscité par l’ensemble de la filière de la construction. Son coût étant partagé entre le client (abonnement et consommations EDF), Trecobat (raccordement) et les intervenants (installation et mise en service).

Avec des chantiers électrifiés en permanence, les intervenants bénéficient de bonnes conditions de lumière, en particulier l’hiver. Cela permet aussi de procéder, bien avant la remise des clés, à un certain nombre d’essais sur les équipements de la maison. Autant de gages pour améliorer la qualité et la fiabilité des constructions.

 

Le coffret électrique provisoire remplace le groupe électrogène pour sécuriser les chantiers et diminuer les nuisances sonores

Réduire la pénibilité et les risques de chantiers

Un choix adapté de matériaux et de techniques de montage par le constructeur peut parfois réduire fortement la pénibilité au travail des intervenants. Trecobat sélectionne ses produits et travaille en co-développement avec des partenaires industriels dans cette dynamique d’amélioration continue.

Ainsi, depuis 2012, le choix a été fait de généraliser, pour la réalisation de planchers béton, l’utilisation d’éléments de coffrage en bois et plastique. Le poids manipulé par les maçons a été réduit par 4, et le risque de chuter au travers d’un plancher d’étage en cours de pose est à présent quasi nul.

 

Coffrage en bois pour remplacer ceux en béton lors de la création des planchers pour les maçons

 

De même, depuis 2013, en partenariat avec un fabricant industriel de membranes d’étanchéité pour toitures plates, un travail a été fait pour remplacer les colles par un système de fixation mécanique. Les étancheurs ne sont plus exposés aux risques liés à l’inhalation de composés organiques volatiles, ou encore aux projections de colle sur la peau ou dans les yeux.

La dimension des rouleaux de membrane a également été réduite pour soulager les opérations de manutention. On imagine facilement les bénéfices de ces améliorations pour ces professionnels quand on sait que Trecobat fait poser chaque année près de 75.000 m² de membrane PVC sur ses toitures.

 

Ancienne technique remplacée par la fixation mécanique La fixation mécanique remplace l'utilisation de colles et de solvants

 

Voici des exemples d’initiatives qui illustrent concrètement la politique RSE du Groupe Trecobat, en particulier dans l’amélioration continue des conditions de travail de ses intervenants sur chantiers. Cette démarche vise également à améliorer l’attractivité de métiers souvent mal considérés et qui sont pourtant en forte demande de main d’œuvre qualifiée.

Les Constructeurs et Aménageurs

Les constructeurs et aménageurs

Membre de produit bretagne

Membre de produit bretagne